#Review : Cooler Master MM830

Je me suis procuré une nouvelle souris, car ma Roccat Leadr est tombée au combat plutôt son dock de chargeur et le magasin où je l’ai acheté m’as fait un avoir pour en reprendre une autre. Voici les circonstances 

Avant de passer à la review, je vais vous donner les spécifications techniques : 

INFORMATIONS GÉNÉRALESDésignationCooler Master MM830
MarqueCooler Master Ltd
ModèleMM-830-GKOF1
INTERFACESans-filNon
Technologie de connexion de la sourisFilaire
Interface avec l’ordinateurUSB
ERGONOMIENombre de boutons8
Rétro-éclairageOui
LED RGBOui
Type de RouletteBidirectionnelle
AmbidextreNon
UtilisationGamer
TrackballNon
Avec mémoireOui
Modèle pour gauchersNon
ErgonomiqueNon
VerticaleNon
CAPTEURType de sourisOptique
Résolution optique24000 dpi
CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUESCouleurNoir
Longueur du câble1.8 m
Poids162 g
Hauteur43.4 mm
Largeur82.2 mm
Profondeur130.1 mm
ALIMENTATIONType d’alimentationPort USB
GARANTIESGarantie commerciale2 ans vendeur

Maintenant, passons au test de cette souris. 

La MM830 de chez #CoolerMaster est une bonne souris pour les “grosses mains” et niveau prise en main, on n’a pas le petit doigt sur le bureau. 

Ce qui m’a fait acheter cette souris, c’était l’innovation “l’écran OLED” sur le côté permettant d’afficher des informations sur la souris comme le pourcentage du CPU-GPU, le DPI actuel, etc. Puis j’avais la “chance” d’avoir une Logitech G502 Hero pour avoir une idée de la prise en main, car elle me semblait similaire et j’ai bien fait, car niveau prise en main et ergonomie

La MM830 à gauche et la G502 à droite

Le logiciel :

Sur la première photo : c’est la page de départ, où nous trouverons le modèle de la souris ainsi que nos informations sur l’ordinateur.

Sur la deuxième photo : la partie du mapping des touches (programmations des touches de la souris) et le premier bémol arrive : j’ai du m’y prendre 5 fois pour configurer les touches, car le logiciel m’a pris des combos de touches …. Je vous en parlerais un peu plus dans la conclusion du test.

Sur la troisième photo : la partie de la programmation du DPI : moi qui joue avec un seul DPI, je n’ai pas pu désactiver les 3 autres niveaux de DPI pour en avoir qu’un et je trouve cela dommage et cela devrait être possible pour une souris gamer. Sur cette partie du logiciel, il y a l’apprentissage de la surface et cela est intéressant, mais je n’y est pas vu de changement après c’est mon ressenti.

Sur la quatrième photo : la partie Ecran OLED, la on peux paramétrer l’affichage sur l’écran. Intéressant à afficher le % sur son GPU et CPU, on peut même faire une écriture en version PIXEL.

Sur la cinquième photo : la gestion des profils, nous avons le droit d’avoir 5 profils programmables, ce qui est bien en soi mais cela manque de fonctionnalité comme par exemple, l’automatisation de changement de profil avec un programme assigné ou en jouant à un jeu, si je veux à #EscapeFromTarkov et ensuite faire du montage vidéo, je dois faire manuellement le changement de profil.

Ma conclusion sur ce test : la Cooler Master MM830 est une bonne souris en général, de bonne manufacture, bonne prise en main mais le logiciel qui n’est pas à la hauteur pour une utilisation GAMER. Actuellement, j’ai un problème avec la souris : je joue à Escape From Tarkov et j’ai programmé mes touches donc celle pour jeter quelque chose par terre qui est de base sur cette touche : “²” , le logiciel ne reconnaît pas cette touche .. Bon, je fais l’effort et je change de touche par : “8” du clavier numérique, quand, j’appuie sur la touche, voici ce qui le résultat : “ùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùù” une touche que je n’ai pas programmée. J’ai désinstallé le logiciel et recommencer et la même chose, ce qui rend mon expérience désagréable, car je me sers très souvent des boutons sur le côté. Je sais pas si l’équipe de Cooler Master vont voir le test un jour mais comme je l’ai dit plus haut ce qu’il manque, c’est l’automatisation du changement de profil en fonction d’un jeu ou d’un programme qu’on aurait prédéfini au préalable.

Malheureusement, ma conclusion m’a amené à renvoyer la souris pour en prendre une autre.