Baba Yaga est arrivée sur #SMITE

Attendue avec impatience, la sorcière slave arrive sur le champ de bataille de SMITE accompagnée de sa fameuse cabane à pattes de poulet. Pour parution immédiate – Ce 21 avril 2020, Baba Yaga devient officiellement la 109e déesse de SMITE avec le déploiement de la version “Sorcière de la forêt”. Baba Yaga, qui intègre le panthéon slave, est sans doute le personnage le plus réclamé par la communauté. Elle se montre à la hauteur des attentes par le biais de son apparence, aussi originale qu’effrayante, et de ses compétences magiques chaotiques. Aperçu de Baba Yaga :

• Sa légende a façonné l’image traditionnelle de la vieille sorcière recluse au fond de la forêt. Elle est mystérieuse et malfaisante, imprévisible et puissante. Tout comme sa magie. • En jeu, elle possède un compagnon : sa cabane, dotée de pattes de poulet et se déplaçant de façon autonome. L’ultime permet de s’y réfugier et de la contrôler. • Son pilon fait office de baguette magique tandis que son mortier peut la propulser. Avec ces deux ustensiles, elle concocte des potions explosives qui peuvent être conservées en tant que consommables, une première dans SMITE. • Son arrivée vient satisfaire les vœux des fans, aussi sa bande-annonce a logiquement rencontré un franc succès :

Au fin fond de la forêt vit une sorcière malfaisante du nom de Baba Yaga. Sur les terres d’origine du panthéon slave, tous les enfants tremblent à son évocation, aujourd’hui encore. Sa légende forme un véritable mythe fondateur : elle est la première “sorcière dans les bois”. C’est elle qui a inspiré une pléthore de récits et de croyances similaires. En dépit de sa réclusion et de sa lugubre réputation, il y en a toujours pour venir réclamer ses services. En effet, elle n’est pas tant diabolique qu’imprévisible, elle accepte donc d’en aider certains, parfois. Elle fonctionne selon une logique incompréhensible, y compris peut-être pour ellemême.

Sur SMITE, l’apparence de Baba Yaga et ses compétences reprennent fidèlement les légendes qui l’entourent. De cette doyenne au nez crochu et à l’air malveillant se dégage une impression de magie instable. Munie d’un mortier et d’un pilon magiques, elle est aussi accompagnée de sa propre maison, qui est perchée sur d’immenses pattes de poulet et se déplace toute seule.

Comme la plupart des autres Mages de SMITE, Baba Yaga tire des projectiles de dégâts à longue portée, et ce grâce à son pilon. Du fait de sa magie incontrôlée, la trajectoire varie d’une utilisation à l’autre. Elle peut toutefois être anticipée d’un coup d’œil à l’interface. La vieille sorcière fait également usage de son mortier sur le champ de bataille. Elle y concocte des potions explosives qu’elle peut lancer sur le moment, ou plutôt garder en réserve pour une utilisation ultérieure. La potion créée par sa compétence devient alors un objet consommable. Il s’agit là d’une fonctionnalité inédite dans SMITE.

La cabane de Baba Yaga est sans nul doute sa particularité la plus remarquable. Du haut de ses gigantesques pattes de poulet fort dérangeantes, elle semble dotée d’une personnalité propre. Malgré son apparence repoussante, elle représente pour Baba Yaga une présence réconfortante, car elle lui confère différents bonus à proximité. Toutefois l’aïeule elle-même ne contrôle pas vraiment cet étrange acolyte, qui déambule sans but sur le champ de bataille au gré d’animations aussi fascinantes que perturbantes. Ce n’est qu’avec sa
compétence ultime que Baba Yaga invoque sa cabane et s’y réfugie brièvement. De l’intérieur, elle fait pleuvoir des rafales de feu ensorcelé sur ses adversaires.

Les joueurs de SMITE ont exprimé, dans leur écrasante majorité, le désir de voir Baba Yaga devenir une déesse jouable, au point qu’elle est devenue la divinité la plus demandée pour l’année 2020.

“Baba Yaga fait partie des personnages proéminents du folklore slave”, explique Svetlana Lisik, traductrice et responsable de la communauté russophone pour Hi-Rez Studios. “L’engouement général autour de la sortie de Baba Yaga est incroyable, en particulier chez les russophones. À titre personnel, je suis ravie que la déesse qu’ils attendaient avec impatience s’avère à la hauteur de leurs attentes sur SMITE !”